La Dordogne et son Mascaret


 La Dordogne dordogne

La Dordogne (en occitan Dordonha) est un fleuve français qui prend naissance dans le Puy-de-Dôme et qui se jette dans l'estuaire de la Gironde après avoir traversé le département de la Dordogne et une partie de celui de la Gironde, dans le bassin Aquitain.

La rivière prend naissance donc plus précisement sur les flancs du Puy de Sancy, la plus haute montagne du centre de la France, dans le Puy-de-Dôme (63), par la réunion de deux torrents : la Dore, 1 885 m, (dont la source se trouvait à 1694 mètres d'altitude en 1864) et qui reçoit à 1366 mètre d'altitude la Dogne. La longueur de son cours d'eau est de 490 km, naviguable en aval de Libourne. Elle traverse 6 départements et 173 communes.

C'est un fleuve très abondant. La lame d'eau écoulée dans son bassin versant est de 627 millimètres annuellement, ce qui est près de deux fois supérieur à la moyenne française, tous bassins confondus (plus ou moins 320 millimètres), et aussi largement supérieur au bassin de la Garonne (384 millimètres au Mas-d'Agenais). Le débit spécifique du fleuve (ou Qsp) atteint de ce fait le chiffre très élevé de 19,8 litres par seconde et par kilomètre carré de bassin.

La vallée de la Dordogne est classée pays d'art et d'histoire.


Le Mascaret

Le mascaret, mot occitan passé au français est un phénomène de brusque surélévation de l'eau d'un fleuve ou d'un estuaire provoquée par l'onde de la marée montante lors des grandes marées.

Ce phénomène se produit dans l'embouchure et le cours inférieur de certains fleuves lorsque leur courant est contrarié par le flux de la marée montante. Les mascarets les plus spectaculaires s'observent aux embouchures du Qiantang (Chine), de la Severn (Angleterre) et de l'Amazone (au Brésil). Physiquement, le mascaret correspond à la propagation d'un ressaut le long du cours d'un fleuve ou d'un canal.
On peut observer ce même ressaut hydraulique fixe et circulaire dans l'évier lorsque le robinet coule. Ce ressaut finit par se décomposer en plusieurs ondes car les vagues se déplacent plus vite lorsqu'elles sont longues.
Le Mascaret permet à des surfeurs de se livrer à des concours de distance de parcours sur la vague. Le mascaret peut être un phénomène dangereux pour la navigation et particulièrement pour les péniches et les bacs qui ne sont pas conçus pour affronter les vagues, ainsi que pour les personnes qui se tiennent sur les berges pour le contempler les jours de grandes marées. Le Mascaret avance à une vitesse de 10 à 20 km/h (moins il y a de fond, plus il ralentit),  la vague peut atteindre 1,36 mètre de hauteur mais n'est pas constante. Au gré des changements du fond, la succession de vagues se déplace sur la largeur de la Dordogne et se creuse, s'aplatit, se bombe, déferle, bouillonne, disparaît, ressurgit, elle est en changement constant.
 
Quand l'observer ?

Le mascaret est visible toute l'année, dès lors que les coefficients de marée dépassent 85.
La vague est généralement la plus spectaculaire lors des grandes marées d'août et septembre, période où le niveau d'eau du fleuve est habituellement le plus bas ( plus le débit du fleuve est faible, plus la vague est importante).

Photos du Mascaret à la Vieille Chapelle :


Et pour fêter ce phénomène naturel, nous organisons le jours du plus fort coefficient de marée ( août ou septembre) Vins & Vagues !
Téléchargez ici les horaires et dates de passage du Mascaret à la Vieille Chapelle pour le deuxième semestre 2015

Banniere 2 fr

Labels

tripadvisor

Banniere 3 fr

Château de la Vieille Chapelle
Les Grands Blancs
Les Merlots de Baudet
Cuvée A&A

Contact

 
4 Chapelle, 33240 Lugon et l’Ile du Carney - France
 

phone +33 (0)5 57 84 48 65

fax +33 (0)9 74 44 68 87

   mailCette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
 

france